Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Question : Quel est le jugement de l'Islam pour celui qui atteste « la ilaha illâ Allah » et « Muhammad rassoul Allah », qui jeûne, accompli la prière, mais qui immole pour autre qu'Allah, jure par autre qu'Allah, se rend aux tombes des pieux, les invoque et fait al istighâtha de par eux ?!! La demande est d'exposer le cas de celui qui commet cela : est-il musulman ? Sa prière est-elle valable ou non ?

La réponse : « Ceci est une question dans laquelle sont tombés beaucoup de gens qui se prétendent musulmans, par ignorance de leur part, suivant aveuglément leurs pères et leurs ancêtres. Celui qui atteste « la ilaha illâ Allah » et « Muhammad rassoul Allah », qui prie, qui jeûne, mais, malgré cela, il se rapproche des occupants des tombes en immolant pour eux, fait al istighâtha de par eux, leur formule des vœux ( nazr ), ou [fait cela] pour des jinns ou des statues, celui là est un moushrik ( ! ). Sa prière n'est pas valable et son attestation [de foi] n'est [pas non plus] valable ( ! ), car il l'a contredite avec ses actes de polythéisme. C'est comme les hypocrites, ceux qui prient avec les gens, jeûnent et attestent « la ilaha illâ Allah » et « Muhammad rassoul Allah », mais, dans leur for intérieur, ils disent que Muhammad n'est pas véridique et ils renient la résurrection en eux. Eux sont dans le plus bas degré de l'enfer ( ! ) comme le dit Allah – jalla wa 'alâ – : « certes les hypocrites sont dans le plus bas degré de l'enfer » [s.4 v.145] et Il – subhânahou – dit à leur sujet : « les hypocrites trompent Allah, alors que c'est Lui qui les trompe, et lorsqu'ils se lèvent pour la prière, ils se lèvent avec paraisse. Ils se montrent aux gens et n'invoquent Allah que très peu ils sont indécis entre [les croyants et les mécréants] ; ni avec eux , ni avec ceux là» [s.4 v.142-143] et Il a dit dans l'autre verset : « ce qui empêche » c'est-à-dire aux hypocrites « leurs dons d'être agrées, c'est le fait qu'ils mécroient en Allah et en Son messager, qu'ils ne se rendent à la prière qu'avec paresse et ne font d'aumônes qu'avec mépris $ne sois pas émerveillé par leurs biens, ni par leurs enfants. Allah veut les châtier avec ça dans la vie d'ici bas et les [voir] rendre péniblement l'âme en étant mécréants » [s.9 v.54-55] Il les a nommés « mécréants » et n'a pas accepté leurs actes, malgré le fait qu'ils prient ( ! ) pourquoi ?! Car, dans leur for intérieur, ils démentent le messager et nient la résurrection. C'est pour cela qu'ils sont devenus mécréants à cause de leur croyance présente dans leur for intérieur. Leurs prières ne leur sont donc d'aucune utilité, ni même leur attestation [de foi] qu'ils [prononcent] en apparence, car leur for intérieur contredit cela. C'est pareil pour celui qui se rapproche des tombes en immolant, en leur formulant des vœux ( nazr ), en faisant al istighâtha de par eux, il immole pour eux etc. celui là n'est pas musulman ( ! ) il est mécréant, même s'il prie et jeûne, et même s'il atteste « la ilaha illâ Allah » et « Muhammad rassoul Allah », selon les gens de science, et chez tous les gens de la sunna et du consensus, il n'y a aucune divergence sur ça par La Grâce d'Allah. En effet, dès que l'un des annulatifs de l'Islam est présent, toutes les œuvres du serviteur sont annulées . Parmi ce qui éclaircira ce point : si un homme atteste « la ilaha illâ Allah » et « Muhammad rassoul Allah », prie, jeûne, mais i insulte Allah, maudit Allah et maudit le messager, celui est mécréant pour tous les savants, même s'il a l'attestation de foi ( ! ) S'il maudit Allah, maudit le messager, il mécroit avec le consensus des musulmans. Ou encore, s'il dit : « le messager est radin » ( ! ), il le dénigre, ou dit « peureux » ( ! ), il mécroit selon tous les savants, même s'il atteste que Muhammad est le messager d'Allah. C'est ainsi s'il insulte Allah : il mécroit selon le consensus ! Ou s'il dit ce qu'ont dit les juifs : « Allah est radin » il mécroit selon le consensus. Ou dit « Ses deux Mains sont fermées » il mécroit selon le consensus des musulmans, même s'il prie et jeûne. Ou [encore] s'il dit dans son for intérieur qu'il n'y a pas de paradis, ni d'enfer, il dément, comme le disent les hypocrites, il mécroit selon le consensus, même s'il atteste « la ilaha illâ Allah » et « Muhammad rassoul Allah ». Cette question est très importante. C'est pareil si un homme prie, jeûne et atteste « la ilaha illâ Allah » et « Muhammad rassoul Allah », puis dit ; l'adultère est halal ! Il n'y a pas de mal à ce qu'un homme commette l'adultère ! Il n'y a pas de mal à ce qu'un homme boive de l'alcool ! Ou qu'il n'y a pas de mal à ce qu'un homme désobéisse à ses parents, l n'y a aucun mal en cela, etc. il devient donc mécréant selon le consensus des musulmans. Il convient donc à celui qui est doté de raison de prendre conscience de cela, il est nécessaire qu'il prête attention à cela. Tout musulman et toutes musulmane doit obligatoirement prendre conscience de ce point. Se rapprocher des tombes des tombes en immolant et en leur formulant des vœux ( nazr ), faire al istighâtha de par les occupants des tombes, c'est du grand shirk ( ! ) comme le font certaines personnes à la tombe d'Ibn 'Olwâne au Yémen, ou à Al 'Idrouss [aussi] au Yémen, ou chez Ibn 'Arabi au Châm, ou au Sheikh Abd Al Qâder Al Jïlâni en Irak, ou à la tombe d'Abou Hanifa [aussi] en Irak, ou encore ce qui se fait à la tombe d'Al Badaoui en Égypte ou avec Al Husseïn [aussi] en Égypte, etc. tout cela est de la grande mécréance et du grand shirk ! Celui qui fait al istighâtha de par eux, leur formule des vœux ( nazr ), immole pour eux, leur demande l'aide, la victoire et la guérison, est un « kâfir », ceci pour tous les gens de la sunna et du consensus (=ahl as-sunna wa al jamâ'a) ; sa prière ne lui est d'aucune utilité, ni son jeûne, ni le fait qu'il atteste « la ilaha illâ Allah » et « Muhammad rassoul Allah », c'est comme les hypocrites, ceux qui disent qui l'a prononcent, alors qu'ils insultent le messager et démentent Allah dans leur for intérieur. Ces sujets là sont très importants, il est donc obligatoire à tous les musulmans d'en prendre conscience. Et il est obligatoire aux savants, dans tout pays et dans tout endroit, de faire prendre conscience aux gens de ce point, afin que les musulmans soient sur une clairvoyance, et [aussi] afin que les adorateurs de tombes soient sur une clairvoyance, afin qu'ils soient sur une évidence et afin qu'ils délaissent cet acte répugnant, afin qu'ils se repentent à Allah de cela. Tel est le devoir des savants où qu'ils se trouvent, que ce soit dans ce royaume, au Châm, en Égypte, en Afrique, en Irak, dans tout endroit, il est obligatoire aux savants de la shari'a, aux savants de la sunna, d'exposer aux gens les jugements de ces actes, de les guider vers l'unicité d'Allah et de lui être sincères. Comme le dit [Allah] – subhânahou – : « et ton Seigneur a décrété que vous ne devez adorer que Lui » [s.17 v.23] et Il dit – subhânahou – : « c'est Toi que nous adorons et c'est de Toi que nous implorons le secours » [s.1 v.5] et Il dit – 'azza wa jalla – : « et on ne leur a ordonné que d'adorer Allah lui vouant sincèrement le culte » [s. v.5] et Il a dit au sujet des mécréants de Qoraïsh et d'autres : « et ils adorent en dehors d'Allah ce qui ne peut les nuire, ni leur être utile et disent eux sont nos intercesseurs auprès d'Allah » [s.10 v.18] Il a donc qualifié leur intercession et leur demande d'intercession aux divinités, de grande mécréance et de polythéisme majeur, que dire alors de celui qui immole pour eux, leur formule des vœux ( nazr ) et fait al istighâtha de par eux ?!! c'est bien pire !! Ce qui est donc obligatoire à l'ensemble des musulmans, ainsi qu'à tous ceux qui sont tombés dans ces choses là, est d'en prendre conscience, de se repentir à Allah, de vouer exclusivement l'adoration à Allah, de n'immole que pour Lui, de ne faire al istighâtha que par Lui et de ne formuler des vœux ( nazr ) qu'à Lui. [Allah] – subhânahou – dit à la fin de sourata « al an'âm » : ( dit ) ô Muhammad ( certes ma prière ) c'est-à-dire : dis, ô Muhammad, aux gens ( certes ma prière et ma dévotion )c'est à dire ce que j'immole ( ma vie et ma mort appartiennent à Allah Seigneur des Mondes * Il n'a point d'associés et c'est ça qu'on m'a ordonné et je suis le premier des musulmans ) [s.6 v.162-163] Et Il – subhânahou – dit, s'adressant à Son prophète e : ( Nous t'avons donné le kawthar * accomplis donc la prière pour ton Seigneur et immole [pour Lui] ) [s.108 v.1-2] La prière appartient donc à Allah, l'immolation appartient donc aussi à Allah Y. Et Allah Y dit : ( invoquez Allah lui vouent sincèrement le culte, même si les mécréants le réprouvent)[s.40 v.14] Et Il Y dit : ( et n'invoquez personne avec Allah )[s.72 v.18] cela comprend les prophètes et autres que les [prophètes]. Allah – subhânahou – dit : « et n'invoque pas en dehors d'Allah ce qui ne peut te nuire, ni t'être utile, si tu le fais, tu es alors parmi les injustes. » [s.10 v.106] c'est-à-dire : parmi les polythéistes. Les versets qui vont dans ce sens sont très nombreux. Et le prophète e a dit : « le droit qu'a Allah sur Ses serviteurs est qu'ils l'adorent et qu'ils ne lui associent rien. »1 et il a dit à Ibn Abbâss : « si tu demandes, alors demande à Allah, et si tu recherche protection, recherche là par Allah »2 L'adoration est donc un droit exclusif à Allah ; c'est par Lui qu'il faut rechercher le secours et c'est par Lui qu'il faut faire al istighâtha. Quant à la créature, si elle est vivante, il n'y a pas de mal a demander son aide dans ce qu'elle est capable de faire ; elle doit être vivante et présente. Tu lui dis – [par exemple] – : aide moi à réparer ma voiture. Il n'y a pas de mal en cela. Ou encore : aide moi à bâtir ma maison. Il n'y a pas de mal. Une personne présente qui entend tes paroles et qui peut t'aider. Quant au fait de demander aux morts, de faire al istighâtha de par eux, ou par les pierres, les statues, les arbres ou les jinns, tout ça c'est de la grande mécréance et le plus grand polythéisme ( ! ) nous demandons à Allah de nous raffermir. »

Cf. « fatâwas nour 'alâ ad-darb » ( http://www.binbaz.org.sa/mat/9723 )

1Rapporté par Al Bukhâri ( 2856 ) et Muslim ( 30 ).

2Rapporté par Ahmad dans son « musnad » ( 2669 ) et par At-Thirmidhî ( 2516 ) authentifié par l'imam Al Albani.

Tag(s) : #Le consensus, #Ibn Baz

Partager cet article

Repost 0